Huawei a développé son propre système de contrôle d’urgence

Huawei Nexus

Si jamais Huawei devait se retrouver dans une situation où Android ou Windows n’est plus autorisé à l’utiliser, l’entreprise dispose d’une solution prête à l’emploi. Le fabricant de smartphones et d’ordinateurs portables a développé son propre système d’exploitation.

Système d’exploitation propre de Huawei

Huawei est actuellement engagé dans une bataille juridique aux États-Unis. Si cela devait se solder par un échec total pour l’entreprise, à la suite duquel les produits ne peuvent plus être exportés ou les licences pour Android et Windows sont retirées, alors l’entreprise a déjà un système d’exploitation alternatif prêt. C’est ce que dit le PDG Richard Yu dans une interview en face Qui Welt. Selon le South China Morning Post l’entreprise travaille sur son propre système d’exploitation (aussi appelé os) depuis 2012.

Récemment, Huawei a intenté une action en justice contre les États-Unis en réponse à une interdiction d’utiliser sa technologie dans les réseaux fédéraux, de sorte que les entrepreneurs des projets gouvernementaux n’auraient pas non plus accès à cette technologie. Yu explique que l’entreprise préfère continuer à travailler avec Android et Windows, mais qu’elle peut passer à son propre système d’exploitation si la bataille ne se termine pas bien. Malheureusement, l’apparence exacte du système n’a pas été révélée.